Sur Twitter

Les astuces pour mieux protéger sa vie privée depuis internet

De nos jours, parmi dans le monde, presque des dizaines de milliards de personnes ont accès à internet. Ce qui signifie que tout le monde peut utiliser ce dernier pour publier des photos, partager leurs opinions, proposer leurs informations personnelles… Toutefois, ces phénomènes auront un grand impact à l’atteinte de leur vie privée. Cette dernière est consacrée au travers de l’article 9 du Code Civil qui stipule que « chacun a droit au respect de sa vie privée ». Parfois, ce ne sera pas aussi facile de s’y épargner. Que faire donc en cas d’atteinte privée ? Existe-t-il des astuces pour éviter que sa vie privée ne soit pas menacée ?

Dans quel cas pourrait-il avoir l’atteinte de sa vie privée ?

Il n’existe pas de définition légale de la vie privée, pourtant, on peut noter que tout ce qui pourrait entrer dans le cadre de son intimité comme la vie sexuelle, la vie familiale, la vie sentimentale, les opinions politiques ou religieuses, l’état de santé est considéré comme votre vie privée. De ce fait, si d’autres personnes utilisent vos informations y concernant (sans votre consentement) ou détournent le contenu, dans ce cas, vous êtes victimes d’une atteinte à la vie privée.

Certes, on a le droit d’exprimer ou de communiquer notre propre vie privée et ensuite de la diffuser sur internet ou depuis les réseaux sociaux. En revanche, le problème se réside sur le fait qu’il devienne si difficile de retirer lesdits contenus du site ou de faire empêcher quelqu’un d’y avoir accès. Mais dans le cadre de diffusion d’informations publiques, il convient de noter que cette situation ne relève pas de la protection de la vie privée et l’intimité peut donc être employée. Cependant, même dans un tel cas, il faut que les informations publiques ne soient pas publiées contrairement aux intérêts de la personne. Si c’est votre cas, sachez que cela viole l’article 9 décrit ci-dessus et constitue une faute dont la réparation serait évaluée selon le préjudice subi.

Mais il existe également d’autres circonstances plus importantes où la faute devienne une infraction pénale. À ce stade, la faute se traduit par l’enregistrement ou la transmission frauduleuse de vos informations sans votre consentement y compris vos propos ou votre image.

Les conseils à suivre

Vu ces circonstances, soyez prudent quand vous diffusez ou partagez des informations relatives à votre vie privée ou celle des autres. Surveillez ce que vous dites de vous sur le web et, dans certains cas, il serait préférable d’effacer les données considérées comme déprimées ou plus intimes. N’oubliez pas que votre parole ou votre image peut être déformée sur internet notamment sur Facebook, Sur Twitter, sur YouTube, etc. Quand vous surfez, n’oubliez jamais de verrouiller votre compte réseau social de façon à ce que d’autres utilisateurs ne puissent pas y accéder facilement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *