Pascal Robaglia

Pascal Robaglia, l’homme des galeries

Initié par sa tante au monde de l’Art, Pascal Robaglia est un amoureux et un passionné des galeries en tout genre. Marié et père de deux enfants âgés de 21 et 28 ans, il a réussi à leur inculquer des valeurs qui tendent à disparaître dans un monde qui s’évertue et se perd. En effet, il leur a transmis son amour pour l’art et leur a appris la valeur et l’importance de l’effort et du travail. Il fut un élève étonnant et n’a pas tardé à se faire remarquer. Son parcours scolaire était donc intense et riche. C’est en 1979 qu’il eut son prestigieux diplôme en Commerce, Administration et Finances, à l’école de commerce de Dijon. Cependant, à côté de ses études, l’idée de l’entreprenariat n’a point quitté son esprit. C’est ainsi qu’il dirigea, de 1976 à 1979 la Junior Entreprise de son école.

Pascal Robaglia et son parcours professionnel remarquable

Son parcours avec les études fut fructueux. En effet, sa vie professionnelle démarra de bon pied, mais avant de se lancer dans son premier amour, qui est l’art, il a dû toucher à d’autres domaines professionnels. Il a travaillé dans l’export en parfumerie, ce qui lui a ouvert des champs d’investigation et il a eu l’occasion de voyager dans plusieurs pays du globe. Dans un premier temps, c’est chez Hermès qu’il effectue son premier stage. Ensuite, il gravit les échelons en travaillant chez Roger et Gallet, puis Cleef and Arpels. Par la suite, il rejoint l’Oréal, Biotherm et Lancôme. À ces postes respectifs, des voyages formateurs ont été enregistrées : les USA, Hong Kong, Israël, l’Egypte, etc. Après ce parcours majoritairement effectué dans le luxe, Pascal revient à sa passion première afin de s’y consacrer : l’Art !

Les meilleures choses n’arrivent pas forcément par hasard

Après la mort de sa tante, elle lui a légué son amour et ses œuvres d’art. Depuis son jeune âge, il s’est toujours intéressé à la peinture et cet intérêt n’a cessé de grandir au fur et à mesure des expositions auxquelles il assistait. Tout naturellement, il s’est dirigé vers l’art et c’est en 1991 qu’il décide de lancer sa propre galerie accompagné de sa femme qui travaillait dans la publicité, pascal robaglia galerie. C’est au Vésinet que leur nouveau parcours artistique commun débuta. Il s’est assigné comme mission de créer un espace atypique et ludique où les amoureux de l’Art comme lui, pouvaient trouver des œuvres authentiques provenant de diverses époques. C’était un succès ! Sur une quinzaine d’années d’existence, le couple a réussi à faire un chiffre d’affaires dépassant les trois millions d’euros. Mais comme toute bonne chose a une fin, ce projet n’a pas réussi à survivre à un divorce et une rude concurrence. C’est en 2005 que Pascal fut contrait de dire à Dieu à sa galerie tant aimée. Étant un vrai artiste dans l’âme, il envisage de poursuivre sa destinée, à 63 ans, il est titulaire d’une immense expérience dans ce domaine. Il réalise désormais de nombreuses interventions liées à l’art et à tout ce qui l’avoisine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *