LMNP, comprendre les démarches pour réussir un investissement en immobilier locatif !

De nombreux investisseurs optent de plus en plus pour le placement en LMNP ou Location Meublée Non Professionnelle car le marché en immobilier locatif est devenu très intéressant depuis ces dernières années. Justement, il s’agit d’un investissement rentable qui bénéficie de trois possibilités de régime d’imposition : soit le régime Micro-BIC des micro-entreprises, soit le régime réel, soit encore le régime réel normal. De plus, le statut LMNP peut être cumulé avec l’amendement Censi-Bouvard.

Comment préparer un investissement en LMNP ?

Avant d’investir en LMNP, il y a lieu de réaliser quelques démarches importantes qui peut aider le propriétaire-bailleur à bien réussir son placement et à optimiser ses intérêts. Par conséquent, il faut en premier lieu, faire une étude bien réfléchie de la situation financière et des réalités de l’offre sur le marché. Ainsi, l’investisseur peut inscrire sur papier : son budget d’investissement chiffré ; le choix de l’exploitant ; le type de bien immobilier ciblé que ce soit un logement neuf ou une ancienne résidence ; et enfin, l’emplacement géographique envisagé. En second lieu, le bailleur doit mener l’enquête lui-même c’est-à-dire qu’il doit se renseigner sur tout ce qui concerne l’investissement, le gestionnaire et la structure. Ceci dans le but d’éviter un désagrément financier qui peut être causé par la mauvaise gestion ou par la mauvaise foi de l’occupant. Et en dernier lieu, il est important d’être accompagné par des conseillers ou par des experts en marché immobilier ou encore par un banquier pour ne pas courir trop de risque, notamment s’il s’agit d’un premier investissement.

Efficacités d’un investissement en LMNP

Pour savoir comment et pourquoi investir en LMNP, il faut noter qu’un bien immobilier soumis au régime LMNP peut être une résidence de services notamment une résidence de tourisme classée ; une résidence dotée de services pour étudiants ; un établissement pour le soin et l’hébergement des personnes en perte d’autonomie, voire les personnes âgées dépendantes ou les personnes handicapées. L’avantage est de pouvoir en bénéficier une réduction d’impôts de 11% étalée sur 9 ans, même pour un logement en futur état d’achèvement. Le bailleur peut également jouir d’un abattement forfaitaire de 50% avec la déduction des intérêts d’emprunt, des charges locatives, des impôts fonciers et des frais d’amortissement du bien. Par ailleurs, le statut LMNP est accessible à tous les investisseurs qui sont domiciliés en France. Et en donnant au loueur le statut de commerçant, le contribuable peut récupérer la TVA liée au logement en une seule fois. Précisons que les déficits ne font pas partie du revenu global et on parle de plus-values des particuliers en cas de cession et non de plus-values des professionnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *