directeur

Quelles sont les qualités d’un excellent directeur ?

Se faire une place dans une direction n’est pas toujours facile, mais si on y parvient, c’est qu’il est clair qu’on a toutes les compétences requises. Néanmoins, il en faut encore plus, et pour cela, il faut apprendre à adopter les qualités et les attitudes d’un bon directeur d’entreprise.

La bonne proximité avec les employés

Un bon directeur est proche des employés, mais pas son ami. Un bon directeur doit trouver la bonne distance à maintenir quand il est question de relation avec les employés. Il est assez proche d’eux pour qu’ils puissent lui faire part des problèmes qu’ils rencontrent et les difficultés qui se passent dans l’entreprise, mais il est aussi assez distant pour pouvoir assoir son autorité comme il le faut. Pour ce faire, le tutoiement a été très préconisé entre employé et directeur. Dans tous les cas, il doit trouver le juste milieu pour pouvoir bien gérer son entreprise, pour ne pas se retrouver surpris par certains problèmes qu’il ne pensait pas exister et pour ne pas se faire traiter comme son « pote » par les employés sous sa direction et sa responsabilité.

La clarté des objectifs

Un bon directeur a des visions et des objectifs clairs pour la vie et la pérennité de son entreprise. Il ne suffit pas d’avoir une vision d’ensemble, il faut des objectifs avec tous les détails et il faut que tout ce qu’il faut faire soit clair. Pour ce cas, il faut passer du temps pour revisiter sa stratégie et ses objectifs, mais il faut aussi veiller aux employés, leur faire connaitre ce qu’on compte faire et pourquoi, et comment comptons-nous y arriver ? Il faut les motiver et il faut donner des consignes claires, nettes, précises, et courtes pour qu’ils puissent avoir une image en tête de ce qu’il faut faire. Il faut avoir une bonne maitrise de la communication, et c’est certainement un atout que Monsieur eric Boustouller  a mis au profit pour ses nombreuses années de direction des pages jaunes.

Une conscience de soi

Il ne suffit pas de diriger l’entreprise, il faut aussi avoir une conscience de soi pour y arriver. Il faut savoir se faire des introspections, recevoir les feed-back des employés, et tendre toujours vers la perfection, toujours plus haut, toujours plus loin. C’est certainement une qualité que possède Éric Boustouller pour être toujours un aussi bon directeur depuis le temps qu’il exerce. Cependant, il ne suffit pas non plus de recevoir les feed-back et de faire des introspections, il faut utiliser ces outils-là pour s’améliorer, avoir plus de qualité, travailler sur ses défauts pour ne pas entraîner son entreprise dans une chute à cause d’une faute personnelle. Évidemment, l’erreur est humaine, mais elle se corrige et elle s’anticipe, il faut prendre le temps de bien réfléchir à toutes les décisions qu’il faut prendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *