SCPI, un retour sur l’histoire

Avant le début de la révolution industrielle, la richesse et le pouvoir étaient mesurés principalement en termes de quantité de terres appartenant à un individu ou à une famille. Bien que le XXe siècle ait connu une montée en puissance de la titrisation et de l’augmentation de la détention d’actions et d’obligations, l’investissement immobilier reste une option rentable pour ceux qui participent activement à un programme d’allocation d’actifs ou qui cherchent à diversifier leur portefeuille actuel. Les sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI, peuvent être un moyen pratique pour l’investisseur moyen de tirer profit de l’acquisition directe de propriétés.

C’est pourquoi nous avons inclus cet essai complet dans notre Guide du débutant sur l’investissement immobilier.

Avant 1960, seules les personnes et les sociétés fortunées disposaient des ressources financières nécessaires pour investir dans d’importants projets immobiliers tels que les centres commerciaux, les parcs d’entreprises et les établissements de soins de santé. En réponse, le Congrès a adopté la loi sur les fonds de placement immobilier de 1960.

La législation exemptait ces sociétés à vocation spéciale de l’impôt sur les sociétés si certains critères étaient remplis. On espérait que l’incitation financière inciterait les investisseurs à mettre en commun leurs ressources pour former des sociétés possédant des actifs immobiliers importants, offrant ainsi aux citoyens moyens les mêmes possibilités que celles offertes à l’élite.

La formation de la première SCPI

La législation initiale présentait toutefois des inconvénients importants, en ce sens qu’elle obligeait les dirigeants en charge de l’entreprise à embaucher des tiers pour fournir des services de location et de gestion. Ces restrictions ont été levées dans la loi de 1986 sur la réforme fiscale. Treize ans plus tard, en 1999, la loi de modernisation des SCPI a été adoptée.

La loi permet aux SCPI de former des filiales imposables afin de fournir des services spécialisés aux locataires qui ne relèvent généralement pas de l’investissement immobilier. Bien que la loi ait encore certaines limites quant aux types de services pouvant être offerts, on s’attend à ce que la qualité du service dans les propriétés gérées par SCPI s’améliore considérablement en raison de son adoption.

Aujourd’hui, si vous souhaitez vous lancer dans ce genre de placement immobilier et que vous vous demandez dans  quel projet investir, vous pourrez trouver le classement SCPI sur le portail dédié à cet effet tous les ans. Vous pourrez découvrir les meilleurs placements dédiés aux particuliers tout  en s’adaptant à chaque budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *