Arnaque en ligne

Focus sur l’arnaque en ligne : quelques mises en garde concernant la cybercriminalité.

Les internautes ne se soucient pas assez de leur sécurité sur internet en dépit des mises en gardes répétées. Alors que les pirates développent toujours de nouvelles techniques pour arriver à leurs fins, Internet est aujourd’hui la plus grande plateforme la plus visitée dans le monde.

Parlons de chiffres, le Ministère de l’Intérieur a relevé un taux explosif de 104% d’infractions Internet. Un chiffre qu’on peut lier avec les +30% du commerce électronique. Il y a donc de plus en plus d’arnaques et de fraudes sur réseau qui devient important dans nos vies. Symantec estime que le montant des arnaques en ligne s’élève à 7 milliards de dollars. Le commerce électronique en France était à 16-20 milliards d’euros en 2007.

Zoom sur l’arnaque en ligne.

Résultats des arnaques en ligne.

Ce sont parfois des coordonnées personnelles qui se trouvent volées, des économies de toute une vie disparues, des investissements perdus, etc. Au mieux les arnaques se présentent comme du spam, au pire c’est un phishing (hameçonnage). Si certaines arnaques sont plus fréquentes, d’autres sont moins médiatisées, c’est le cas des mails émanant des banques demandant des coordonnées bancaires des usagers.

Les réseaux sociaux sont aussi d’excellents champs pour une arnaque en ligne. Sur les plus populaires comme Facebook, les profiteurs du web s’emparent de vos données personnelles. Sachant que Facebook est le terrain de prédilection pour relater les détails sur le quotidien de la plupart des internautes. Ils sont peu soucieux de dévoiler des informations importantes et que d’autre part, les mots de passe sont généralement des seconds prénoms ou des dates de naissances.

Renforcez votre système de protection.

Pensez à protéger votre mot de passe en évitant de prendre des noms communs ou propres. Optez plutôt pour des lettres et chiffres, avec et sans capitales. Certes, c’est plus compliqué à retenir pour le propriétaire mais plus difficile à deviner pour les pirates.

Vérifiez également l’identité d’un site e-commerce avant de faire une quelconque transaction. Sachez que l’e-commerçant est soumis au code du Commerce. Vérifiez le « qui sommes nous » ou les mentions légales, si rien de nominatif n’y est affiché, pas de SIREN, de RCS ou de numéro d’immatriculation, évitez de faire des achats. Vérifiez également les conditions générales de ventes, appelées communément CGV. Celles-ci précisent l’ensemble des détails de la transaction y compris la livraison, le paiement et les retours. Sachez que vous avez toujours la possibilité de rétractation sous 7 jours après réception de la marchandise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *