installation de chauffage

Installation d’un chauffage

Le chauffage d’une maison est un élément essentiel, voire vital pour ses occupants, surtout pendant la période de froid. Une maison mal chauffée est donc invivable pendant l’hiver et habitable seulement pendant les jours de chaleur. Comment est conçue l’installation d’un chauffage de maison pour que ses occupants puissent vivre dans le confort ? Nous allons entrer dans le détail dans cet article, à suivre et à regarder… sans modération !

Deux grands types de système de chauffage

Soulignons qu’il y a deux méthodes différentes possibles pour chauffer une habitation ou une maison quelconque.

  • Le chauffage d’appoint

Ce type de système de chauffage permet une montée rapide et quasi instantanée de la température d’une pièce. Ils aspirent l’air ambiant, un ventilateur le propulse à travers une résistance électrique portée à haute température, réchauffant ainsi la pièce.

D’après un chauffagiste paris pas cher, ils ont toutefois un léger désavantage très notable, étant très énergivores et assez bruyants. De plus, ils n’ont pas assez d’inertie en ce qui concerne la constance de la chaleur, dès qu’ils sont éteints, le froid s’installe très vite dans la pièce !

  • Le chauffage central

Ce deuxième type de chauffage emploie généralement un système de chauffage central (une chaudière à vapeur ou électrique) qui produit la chaleur. Celle-ci est véhiculée par effet de thermosiphon ou par circulation forcée (ventilateur ou pompe) dans des conduites tubulaires calorifugées pour éviter toute dissipation de chaleur, et réchauffe les radiateurs ou convecteurs secondaires.

Les réseaux d’installation de chauffage

Il y a trois types de réseaux d’installation pour un système de chauffage central d’une maison.

  • Un réseau monotube

Dans celui-ci, les tuyaux de l’installation constituent une seule boucle qui distribue la chaleur vers les radiateurs de chaque pièce. L’inconvénient est que le fluide se refroidit au fur et à mesure qu’il sort et le dernier radiateur aura du mal à réchauffer la dernière pièce, ou alors il faut monter un de plus grande dimension.

Ce réseau en monotube convient aux maisons qui n’ont que 2 ou 3 pièces à chauffer, limitant ainsi la perte de chaleur durant le parcours, car il est aussi difficile d’installer de thermostats sur ce type de réseau.

  • Un réseau bitube

Ce type d’installation de chauffage central par contre, est composé de deux circuits de tuyauterie, à savoir un premier circuit alimente tous les radiateurs en eau chaude. Un deuxième circuit s’occupe de ramener l’eau tiède de chaque radiateur vers la chaudière centrale où elle est de nouveau réchauffée avant d’être injectée dans le circuit. Il présente l’avantage d’avoir des pièces isothermes partout dans la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *