Doit-on revenir au port des uniformes scolaires en France ?

Doit-on revenir au port des uniformes scolaires en France ?

Le port de l’uniforme est une tradition qui remonte jusqu’au Moyen-Âge dans certains pays. Encore aujourd’hui beaucoup d’écoles publiques et privées d’Asie ou d’Afrique appliquent cette tradition de l’uniforme. C’est aussi le cas dans la plupart des écoles privées américaines ou anglaises. Les objectifs sont nombreux et reviennent souvent sur le devant de la scène lorsqu’il s’agit de débattre chaque année sur les avantages et les inconvénients du port de l’uniforme: Créer un sentiment d’appartenance à l’établissement, réduire les différences sociales, créer un sentiment de cohésion ou encore redorer l’image de l’école. En France, le port de l’uniforme a été retiré depuis les évènements de Mai 68, indiquant alors à l’époque une volonté de s’exprimer librement, même par la façon de se vêtir. Faut-il alors être pour ou contre aujourd’hui ? Quel est l’enjeu du port de l’uniforme en classe ?

L’enjeu des uniformes en classe

Aujourd’hui les grandes marques de vêtements offrent une bataille acharnée pour conquérir des parts de marchés ainsi que le cœur des consommateurs. Pour un enfant, comme pour un adolescent ou un adulte, le fait de porter un tee-shirt avec le logo de sa marque préférée, de marcher avec les dernières baskets à la mode, ou d’arborer son téléphone de la marque à la pomme, est devenu pour beaucoup une réelle fierté. Mais cette façon de se comporter, peut créer un réel clivage entre différentes catégories de classes sociales, surtout sur les bancs de l’école. Les parents n’ont en effet pas tous le même pouvoir d’achat, et l’enfant des uns ne peut pas avoir les mêmes vêtements de marque que l’enfant des autres. Ainsi, dans le débat du retour à l’uniforme en classe, certains s’accordent à dire que le fait de réintroduire les uniformes dans les écoles, permettrait un certain retour à l’égalité des chances scolaires, et de lutter également contre la surconsommation (on prônerait ainsi une nouvelle valeur : conserver le plus possible son vêtement, ne pas acheter une qualité dérisoire pour sans cesse la renouveler etc.).

Lutter contre l’hyper sexualisation

Outre la lutte contre les différences et les inégalités liées à la diversité des classes sociales, le port de l’uniforme permet aussi de lutter contre un fait de société: l’hyper sexualisation des jeunes filles. Il n’est pas rare de voir une élève de CE2, d’à peine 7 ans, habillée comme une adolescente en mini-jupe et hauts-talons et maquillée. Le port de l’uniforme et son code vestimentaire permettrait de proscrire ce genre de situation et d’éviter les violences et les changements de regard qui en découlent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *