5 conseils pour prendre soin d’un parent handicapé

Prendre soin d’un parent handicapé n’est jamais chose facile. Le sentiment de ne pas savoir quoi faire et ne pas être à la hauteur peut rapidement vous envahir. Pourtant, des habitudes simples peuvent être mises en place pour améliorer leur quotidien et le vôtre par la même occasion.

Voici les 5 conseils à appliquer dès maintenant pour prendre soin d’un parent handicapé.

  1. Des vêtements adaptés pour faciliter le quotidien

Des choses simples peuvent parfois faire toute la différence dans le quotidien d’une personne à mobilité réduite. C’est le cas des produits spécialement conçus pour les personnes en perte d’autonomie, tels que les vêtements adaptés pour personnes handicapées permettant un confort maximal, des mouvements facilités et un entretien bien plus rapide que des vêtements ordinaires.

  1. Devenir mandataire de votre parent handicapé en cas d’inaptitude

Devenir mandataire de votre parent handicapé en cas d’inaptitude peut rendre les procédures du quotidien plus faciles à effectuer. Pour y parvenir, vous pouvez demander à votre parent (le mandant) de remplir les documents nécessaires pour vous désigner mandataire. Ainsi, cela vous permettra d’effectuer ses opérations bancaires courantes, signer des chèques à son nom, acheter ou vendre des biens immobiliers en son nom, emprunter de l’argent en son nom et toute autre action énoncée dans la procuration.

  1. Inscrire votre parent handicapé dans un groupe de soutien

Ce conseil paraît anodin et pourtant il peut être d’une grande aide pour les personnes handicapées qui font souvent face à la solitude causée par l’isolement. De plus, ce sont des personnes qui peuvent être plus facilement sujettes aux phases de dépression.

Ainsi, un groupe de soutien peut permettre de maintenir le contact avec l’extérieur, de l’évader de son quotidien en discutant avec différentes personnes, de différents sujets. Enfin, cela vous permettra également de vous reposer et de vous libérer du temps libre.

  1. Ne pas avoir peur de demander de l’aide

En tant que personne chargée de prendre soin de son parent handicapé, il peut s’avérer très difficile de prendre du recul sur la situation et de se rendre compte que l’on peut rapidement être débordée. Cependant, demander de l’aide ne veut pas dire échouer, au contraire, il est important d’être soutenu au quotidien et d’évacuer le stress. Il n’existe pas une seule façon d’être aidé. Cela peut, par exemple, passer par les démarches administratives et la recherche de renseignements. Pour se faire, vous pouvez mettre à contribution des membres de votre famille et vous répartir les tâches lorsque vous êtes amené à vous voir.

Si cette solution vous paraît impossible à réaliser, vous pouvez également faire appel à des services extérieurs comme l’aide d’une infirmière à temps partiel pour des soins spécifiques, par exemple.

  1. Obtenir un soutien financier

Le côté financier n’est évidemment pas à négliger, d’autant plus que les soins de santé peuvent s’avérer dispendieux lorsque l’on s’occupe d’un parent handicapé. Si vous constatez que les services offerts par votre clinique sont insuffisants et que vous pensez avoir besoin d’une personne pour faire le ménage par exemple, il est possible de bénéficier de crédits d’impôt et d’exonérations financières pour les frais engagés en vue d’obtenir ces services.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *