Que fait un maire d’une ville?

Traditionnellement, les maires supervisent les principaux départements d’une ville, notamment les services de police, d’incendie, d’éducation, de logement et de transport. Dans le même temps, leurs responsabilités varient en fonction de la structure du pouvoir local. Il existe quatre options principales pour la structure de gouvernement local d’une ville, et certaines villes en combinent plusieurs.

Une structure de pouvoir commune est le conseil maire faible

Ce type de structure donne aux membres du conseil la majorité des pouvoirs de la ville, le maire jouant davantage le rôle de président de cérémonie du conseil. Cette forme traditionnelle de gouvernement, qui a été adoptée à la manière du gouvernement local britannique, installe le maire en tant que membre du conseil, sur un pied d’égalité avec tous les autres membres, à l’exception de quelques autres responsabilités. Le maire de cette structure peut avoir l’autorité finale sur les questions fiscales et sera généralement le président de toutes les réunions du conseil, signera les proclamations pour la ville et fera les apparitions solennelles.

Le maire au conseil fort

Une autre structure est le maire au conseil fort, dans lequel le maire a beaucoup plus de pouvoir. Dans ce système, les membres du conseil sont responsables des processus législatifs de la ville, tandis que le maire est responsable de toutes les tâches administratives. Cela diffère du maire de conseil faible, dans lequel toute l’autorité législative est donnée aux membres du conseil, sans aucun bureau administratif direct créé. Le maire de ce type de ville est responsable de l’embauche et du licenciement du personnel, peut disposer du droit de veto et est responsable de l’application des lois adoptées par le conseil. Le maire est responsable des cérémonies et certaines villes peuvent également lui attribuer un pouvoir législatif.

Les deux autres types de systèmes de gouvernement local sont le système de conseil-gestionnaire et le système de commission. Peu de villes dans le monde utilisent le système de commission, mais le système Conseil-Manager est devenu très populaire. Dans ces deux systèmes, le maire a un pouvoir similaire à celui du maire faible, qui peut superviser les réunions du conseil ou même nommer du personnel, mais joue principalement un rôle cérémonial.

Même si le maire d’une ville n’a pas d’autorité directe, sa capacité à utiliser la politique locale peut donner plus de pouvoir. Certains maires peuvent utiliser la politique pour inciter les membres du conseil, ou le directeur de la ville, à respecter son ordre du jour. Et, bien entendu, les citoyens d’une ville ont aussi le pouvoir – s’ils n’aiment pas ce que le maire fait, ils peuvent le renvoyer. C’est le cas de Jean-Luc Laurent qui a démissionné en Janvier 2016 de son poste de maire de Kremlin-Bicêtre. Son premier-adjoint Jean-Marc Nicolle lui succède le 16 janvier 2016. Jean-Marc Nicolle était aussi :

  • Conducteur de métro
  • Conseiller municipal
  • Conseiller régional d’Île-de-France
  • Conseiller métropolitain à la métropole du Grand Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *