Circuit à travers le Grand Sud lors d’un périple à Madagascar

Explorer le Grand Sud de Madagascar est une expédition envoûtante. Il faut savoir que le Grand Sud désigne tout d’abord un territoire aride parsemé de paysages remarquables et d’une végétation unique. Le circuit est particulièrement dépaysant de par le changement radical de panorama, de culture et de climat d’un lieu à l’autre. Cette aventure est à expérimenter une fois sur l’île. Il débute souvent depuis l’ouest de la capitale malgache dans la région d’Itasy pour aller vers la légendaire RN7 en poursuivant vers le sud jusqu’à Fort-Dauphin. Les surprises sont de taille dans cette partie de la Grande île. Voici un petit aperçu de cette aventure sensationnelle pour le plus grand plaisir des vacanciers.

Exploration de la région d’Itasy, le pays des volcans

Cette magnifique région est connue pour ses splendides cônes volcaniques peuplant le paysage. Le petit village d’Ampefy est un point de départ idéal pour ce circuit à Madagascar. Celle-ci est bordée par un grand lac volcanique. Il s’agit du lac d’Itasy. Cette visite se réalise dans la plus grande tranquillité qui soit. D’ailleurs, l’atmosphère y est atypique et apaisante.

Dans ce territoire fertile, les paysans cultivent sur les pentes des montagnes offrant un magnifique panorama coloré. En parcourant la région à pied, les voyageurs pourront s’imprégner de l’atmosphère paisible des lieux. Ce sera également une opportunité de rencontrer les locaux au cœur de cette belle région malgache.

Périple vers Antsirabe au cours d’une escapade à Madagascar

En rejoignant la Route nationale 7, les voyageurs quitteront les Hauts-Plateaux pour gagner le sud. Antsirabe, la ville d’Eau est pour cela, une étape incontournable de cette aventure à Madagascar. Au cours de ce périple, on admire les paysages typiques des hautes terres marqués par une route sinueuse bordée de champs de cultures et des rizières en terrasses.

Sur le chemin, il est agréable de faire connaissance avec les habitants locaux ou encore de visiter des ateliers d’artisanat. Une fois à Antsirabe, on profite d’une atmosphère toujours agréable sous un climat frais et doux. Un petit arrêt dans cette ville permet de voir une nouvelle facette du pays avec ses avenues bordées de jacarandas. Des visites dans les ateliers des artisans sont accessibles pour voir l’élaboration des voitures miniatures et la corne de zébu.

Rencontrer les artisans d’Ambositra et route vers Fianarantsoa

Ambositra est reconnue comme la capitale de l’artisanat du bois. Un arrêt dans cette ville permet donc de se rendre dans ces ateliers. On y trouve d’ailleurs un grand nombre de sculptures en bois et d’articles en marqueterie. Après quelques échanges avec les artisans, cap sur la ville de Fianarantsoa, la capitale historique et culturelle de la région Betsileo. La ville regorge d’un grand nombre d’édifices historiques et culturels. Un tour dans cette ville permet de voir la ville haute où se tient une cathédrale en brique de style toscan, un collège luthérien, des temples protestants et beaucoup d’autres édifices.

Aventure sensationnelle dans le parc national d’Isalo

En se dirigeant vers ce parc, quelques arrêts sont à inclure dans l’itinéraire. Il y a la visite des vignobles d’Ambalavao et de la réserve d’Anja dans laquelle on apprécie les lémuriens à queue annelée. En poursuivant vers le sud, dans le pays de l’ethnie Bara, les explorateurs atteignent le plus grand plateau du pays appelé Horombe avant d’arriver dans le village de Ranohira. Il s’agit du point de départ pour la visite du parc national d’Isalo.

Ce dernier promet d’ailleurs une aventure unique à travers un massif ruiniforme de grès continental orné de canyons profonds. Les lieux sont aussi peuplés d’une végétation endémique. Au cours d’un circuit de randonnée dans le parc, il est possible de contempler une faune endémique comme les makis, les lémuriens et les reptiles de rochers.

Direction la ville côtière de Tuléar via les plaines arides du territoire Bara

Les Bara sont une ethnie particulière. Il s’agit d’un peuple vivant de l’élevage de zébu et de l’agriculture. Ce sont aussi des guerriers prêts à tout pour préserver leur liberté. En arpentant donc la route menant jusqu’à Tuléar, il n’est pas rare d’y voir des villages Bara en bord de route. On retrouve également des troupeaux de zébu. Après avoir dépassé la ville minière d’Ilakaka, les tombeaux ornés de sculptures funéraires et les baobabs se défilent avant d’arriver dans la ville de Tuléar.

Après cette étape à Tuléar, les voyageurs rejoindront en bateau la magnifique station balnéaire d’Anakao pour profiter d’un magnifique lagon ainsi que d’un environnement de vie paisible. L’aventure se poursuit vers le parc national de Tsimanampesotsa, le village d’Itampolo avec sa sublime plage de sable fin, le plateau Mahafaly et ses tortues vivant en liberté, Lavanono et ses falaises, ainsi que Fort-Dauphin et ses belles plages, qui est d’ailleurs la dernière étape de ce périple à Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *