L’avenir des pistes artificielles

Nous aimons tous nous entrainer au ski avant nos vacances à Chamonix. Beaucoup d’amoureux de la neige iront aux pistes intérieures afin de peaufiner leurs compétences avant leur grand séjour. La plupart des skieurs et des Snowboardeurs font une grimace à l’idée de fausses pistes. Mais quelle est l’histoire de la piste artificielle, et pourrait-elle être légèrement améliorée ?

L’histoire de la piste artificielle

Une piste sèche, ou piste artificielle est une piste qui imite les qualités de la neige. Elle permet aux personnes de faire du ski ou du snowboard dans des endroits où il y a peu de neige naturelle. C’est donc parfait pour plusieurs pays comme par exemple le Royaume Uni ou encore d’autres pays européens qui sont peu enneigé.

Les pistes artificielles ont aussi le nom de “pistes sèches”. Toutefois la plupart de ces pistes sont humidifiées afin d’augmenter la vitesse et éviter l’endommagement d’équipement.

Les pistes artificielles les plus anciennes étaient faites de carreaux en plastique avec de petits pics. Ce fut un essai afin de permettre une meilleure adhérence. Par contre, la sensation était similaire de celle lorsqu’on skie sur la glace, ce qui en a fait un système de moins en moins populaire au fil du temps.

Ensuite des matériaux en forme de brosse ont commencé à être utilisés afin d’améliorer la friction. Cela voulait dire qu’on pouvait faire des virages sur la surface comme si l’on était sur la neige. Le matériau le plus souvent utilisé se nomme Dendix. Il est arrangé en motif hexagonal d’environ 100mm contenant des bandes de poils de 25mm. Toutefois ce matériau peut être rugueux et peut faire mal lorsqu’on tombe dessus. C’est pour cela que l’on cherche toujours de nouveaux et meilleurs matériaux.

Quelles sont les améliorations ?

Les développements les plus récents ont vu quelques matériaux différents qui sont plus sûrs pour les skieurs, et pour l’équipement aussi ! Les nouvelles pistes artificielles vous permettent d’effectuer des sauts et des virages comme si l’on était sur la vraie piste. Un de ces matériaux est nommé Neveplast. Ce nouveau type de matériau et formé grâce à un arrangement de cônes. Neveplast a été certifié à avoir « le même coefficient de friction, entre la surface et le ski, que la neige ». Cela veut dire qu’il permet au skieur d’avoir plus d’appui sur ses quarts- sans que la piste ne soit humidifiée tout le temps.

Ces pistes sont- elles pratique pour les débutants ?

Les pistes artificielles ne vont probablement jamais réellement comparer aux varies montagnes quand en vacances à Chamonix ! Mais avec les bonnes protections, cela veut dire que vous pourriez skier toute l’année – et nous ne voyons pas de problèmes avec ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *